Le président de la Commission fédérale de l’électricité accuse les milieux politiques de n’avoir pas «pris au sérieux» les avertissements sur une possible pénurie. Il demande une meilleure utilisation de l’électricité… et conseille d’acheter des bougies.

La Suisse doit s’attendre, dans le pire des cas, à des coupures temporaires d’électricité dans certaines régions cet hiver, selon le plus haut responsable de la surveillance de l’électricité, Werner Luginbühl. Des mesures sont donc nécessaires, a prévenu le président de la Commission fédérale de l’électricité (ElCom) dans la NZZ am Sonntag . Il accuse les milieux politiques de n’avoir pas «pris au sérieux» les avertissements de l’ElCom.

Il est conseillé «d’avoir suffisamment de bougies et de bois pour ceux qui possèdent un poêle», prévient Werner Luginbühl dans les pages du journal alémanique. Mais des coupures de plusieurs heures représentent un scénario catastrophe, tempère-t-il. Et la situation resterait «gérable».

Pour Werner Luginbühl, ce scénario serait moins probable si l’énergie était employée à meilleur escient. L’électricité est actuellement utilisée «de manière totalement irréfléchie». «Si nous réalisions davantage qu’elle ne va pas de soi, nous pourrions faire beaucoup», a-t-il commenté.

Des avertissements «pas pris au sérieux»

Les milieux politiques n’ont pas pris suffisamment au sérieux les avertissements lancés depuis des années par l’ElCom, aux yeux de Werner Luginbühl. Or, la guerre en Ukraine a aggravé la situation au-delà de ce que la commission avait prévu. «La situation de ces derniers mois a montré que nous devons aborder le thème de la sécurité d’approvisionnement de manière beaucoup plus résolue et déterminée», a-t-il […]

Image d’illustration. Un plan du réseau suisse de l’électricité lors de l’inauguration du centre de conduite de Swissgrid Control 2, en 2015, à Prilly. — © Maxime Schmid/Keystone