Pérenniser les conditions de la réussite

L’économie veut contribuer à l’atteinte des objectifs climatiques de la Suisse et rester un partenaire fiable. Pour cela, des conditions-cadres adaptées sont nécessaires. Or, comme d’autres avant elle, l’année 2021 n’aura pas manqué de défis. Alors que la Suisse s’est fixé des objectifs climatiques ambitieux, la loi actuelle a été prolongée suite au refus de la nouvelle loi sur le CO 2.

Au 1 er janvier 2022, le Parlement a approuvé sans tarder la prolongation jusqu’à la fin de 2024 des engagements de réduction (exemption de la taxe sur le CO 2 ), ce qui contribue à une détente dans un contexte difficile. En effet, cette décision donne aux entreprises un horizon de planification pour leurs investissements dans l’efficacité énergétique, au moins pour les prochaines années.

De manière prévisible, le nombre de mesures d’amélioration mises en oeuvre en 2021 a pâti des incertitudes qui ont plané sur cette prolongation. Les améliorations de la performance énergétique et la réduction des émissions de CO 2 réalisées dans le cadre des conventions d’objectifs continuent cependant de déployer leurs effets de manière stable. En 2021, grâce aux effets des mesures prises depuis 2013, les 4256 entreprises participantes de l’AEnEC ont encore amélioré leur intensité en CO 2 : celle-ci dépasse l’objectif de 8 points de pourcentage.

Les débats parlementaires portant sur la nouvelle loi sur le CO 2 vont bientôt débuter. Nous souhaitons qu’à l’avenir également, les entreprises puissent bénéficier des conditions-cadres et des incitations qui leur permettent d’engranger des résultats significatifs en faveur du climat.

L’AEnEC, issue de l’économie et au service de l’économie, poursuivra ainsi au mieux son accompagnement des entreprises suisses pour qu’elles atteignent des objectifs énergétiques et climatiques ambitieux avec un maximum d’efficacité.

Rudolf Minsch, Président

Erich A. Kalbermatter, Co-directeur

Thomas Weisskopf, Co-directeur

enaw_leistungsausweis_2021_fr