Le 1er juin 2022, la vanne de l’Ecotube s’est ouverte pour alimenter en vapeur le site chimique de Monthey, distant de 2.5 kilomètres de Satom SA. Ce geste symbolique marque le pas d’une nouvelle ère pour Satom SA, celle de l’efficience énergétique et de la neutralité carbone.

Débuté à l’automne 2020, le chantier Ecotube, dont les conduites relient les deux sites industriels de Satom et CIMO Compagnie industrielle de Monthey SA, a été mis en service le 1er juin 2022. Véritable défi humain et technique, la réussite de l’Ecotube repose sur la compétence des ingénieurs de Satom et de CIMO, sous la conduite de Bruno Bils, ingénieur industriel et collaborateur de Satom SA. Le projet Ecotube, initialement pensé à la création de Satom en 1972 – d’où l’emplacement de l’usine en Boeuferrant à Monthey, n’a pas pu voir le jour dans les années 70 et suivantes pour différentes raisons. C’est seulement ces dernières années que des développements technologiques et la sensibilité croissante aux aspects énergétiques et environnementaux ont permis sa réalisation. Comme le souligne Daniel Baillifard, directeur de Satom, les enjeux techniques, environnementaux et humains étaient majeurs.

Il s’agissait de poser une conduite vapeur avec le moins de pertes thermiques possibles, en toute sécurité, avec un impact sur le paysage et l’environnement le plus faible possible. Ce projet permet non seulement une valorisation énergétique des déchets optimale à Satom tout en fournissant jusqu’à 80 tonnes par heure de vapeur au site chimique, mais également de rendre disponible à la population montheysanne l’espace nature des Mangettes entièrement renaturalisé dans le cadre du chantier. Sur les 2.5 km que parcourt la conduite, seules les parties proches des deux usines sont hors sol (0.3 km). Tout le reste est enterré, répondant aux plus hauts critères de sécurité et de respect environnemental. Deux […]