Les réseaux de quartiers intégrant de l’énergie renouvelable sous forme de chaleur ou d’électricité nécessitent des solutions de pilotage automatisé pour tirer le meilleur parti des composants installés. Ces derniers doivent en effet être dirigés de façon coordonnée et en prenant en compte des objectifs dynamiques.

Les bâtiments sont de plus en plus souvent équipés de panneaux solaires, de pompes à chaleur, de batteries électrochimiques ou thermiques, de bornes de recharge pour véhicules électriques ainsi que d’autres moyens de production et de stockage d’énergie sous différentes formes (électrique, thermique, gaz). À l’échelle d’un quartier, ces sources d’énergie décentralisées forment un microréseau ­multi­énergies complexe, dont l’exploitation optimale de tous les composants reste à ce jour un défi.

L’enjeu de la gestion locale de l’énergie
La gestion des composants d’un microréseau et l’optimisation des coûts énergétiques soulèvent une question en apparence simple. Faut-il consommer l’énergie au moment où elle est produite, la stocker pour une utilisation ultérieure ou la vendre directement? Pour prendre la bonne décision, il faut tenir compte des différents composants […]

Click here to view original web page at www.bulletin.ch