La chaleur géothermique peut remplacer intégralement le gaz russe. Cette source d’énergie n’engendre aucune émission et n’a pas besoin d’être importée. Il est grand temps d’exploiter pleinement ce potentiel en Suisse. Avant tout, la volonté politique est nécessaire pour cela. L’Association Géothermie-Suisse appelle la Confédération, les cantons, les villes et l’économie à agir.

Notre société marche à l’énergie, et nous sur un réservoir sous-exploité sous nos pieds: le potentiel de la géothermie exploitable en Suisse s’élève à au moins 17 térawattheures. Ce n’est pas un potentiel théorique, mais économiquement utilisable. Cette chaleur permet de remplacer intégralement le gaz importé de Russie, ce qui représente quelque 16 térawattheures et plus d’un quart des besoins totaux en chaleur de la Suisse.

L’énergie géothermique stockée sous forme de chaleur dans le sous-sol en Suisse est une source d’énergie naturelle et locale qui fournit de la chaleur 24 heures sur 24. Elle est encore trop peu exploitée. En ce qui concerne les sondes géothermiques à quelques centaines de mètres de profondeur pour chauffer des maisons individuelles et des lotissements, la Suisse est l’un des meilleurs pays au monde. Et le potentiel peut être développé. Ceci est encore plus valable pour le potentiel à des profondeurs moyennes de 1 à 3 kilomètres, qui est à peine utilisé aujourd’hui. L’eau chaude qui y circule naturellement permet de chauffer des quartiers entiers ainsi que des installations pour l’industrie […]